en chemin

voyages, lectures, nature

le 11-12-2014 21:19

Terminus radieux, d'Antoine Volodine

Il paraît que Terminus radieux aurait mérité le Goncourt et même qu'Antoine Volodine aurait été un nobélisable. Je ne sais pas; mais il a eu le prix Médicis et à lire les critiques j'ai eu envie de le lire.

Je dois dire qu'on ne sort pas indemne de ce roman.

L'histoire se situe dans la période qui suit la Seconde Union soviétique (?), tandis que les petits générateurs nucléaires alimentant les villes et villages ont explosé les uns après les autres, décimant la population, et que, surtout, la barbarie a gagné la guerre dans le monde (?) entier. Je mets beaucoup de parenthèses et de points d'interrogation parce que je ne suis pas sûre d'avoir tout compris et que, de toutes façons, dans ce monde bouleversé, on n'a plus de repères, les uns sont irradiés et meurent, d'autres au contraire survivent et défient le temps, on ne compte plus en années mais en siècles...

Bref, trois "rescapés",

Des braves petits gars (...) Ils font ce qu'ils peuvent.

trois fervents et honnêtes défenseurs d'un idéal communiste,

quand nous croyions encore à l'avenir, à la beauté et  à l'impossibilité de la mort.

Kronauer, Iliouchenko, et Vassilia Marachvili, échouent dans une zone irradiée et vont découvrir que l'horreur des camps, de la police politique subsistent, que la cruauté humaine finalement, est la plus forte. Même si certains, les plus pervers(?), vantent la solidarité dans les camps de la mort

le camp est le seul lieu non imaginaire où la vie vaille la peine d'être vécue,  peut-être parce que la conscience d'agir en compagnie des autres, dans un effort de survie collectif (...)

comme s'il fallait passer par la condition de prisonnier pour savoir ce qu'est la liberté et la solidarité.

Ni morts ni vivants, dans un monde où les repères temporels n'existent plus, les héros sont condamnés.

Ensuite qu'on le veuille on non un trou de sept siècles.

La voie ferrée n'avait plus été empruntée depuis sept cents ans et, sur des kilomètres, les rails s'étaient enfoncés dans la terre.

La cruauté perdure. Et c'est la fin de l'humanité. L'homme n'est qu'un barbare

Les ennemis à tête de chien (...)

Ce texte est poétique, lyrique et terriblement réaliste à la fois. Je ne sais pas si c'est ce qu'Antoine Volodine a voulu dire. Mais j'ai retenu  cette leçon terrible de ce roman vraiment noir.

 

Terminus Radieux par Volodine

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. fanfan76  le 11-12-2014 à 21:08:29  (site)

Bonsoir Christine, j'ai retenu la phrase "comme s'il fallait passer par la condition de prisonnier pour savoir ce qu'est la liberté, tu vois quand Serge Lazarevic a été libéré il y a prononcé cette phrase, " j'avais oublié ce que c'était la liberté, faites attention car la liberté, c'est plus fort que tout", ça m'a beaucoup interpellé...
Je t'embrasse, Christine, bonne soirée, un bon vendredi, fanfan

2. lafianceedusoleil  le 11-12-2014 à 23:45:53  (site)

Bonsoir ma belle,
je te souhaite une bonne fin de semaine.
Je t'embrasse
Cricri

3. cyclamen  le 12-12-2014 à 07:04:24  (site)

J'avoue ne pas adhérer à tous ces prix, je préfère trouver mon livre au feeling. Et puis de la tristesse la vie en est toute remplie alors je recherche des livres plus enjoués, mais je comprends ta curiosité et ton choix c'est çà la diversité de chaque être humain. Bonne journée.

4. pouty88  le 12-12-2014 à 07:39:43  (site)

bonjour
ah encore un livre!
tu lit au temps que ma fille .
elle lis beaucoup
bonne journee
pouty

5. lafianceedusoleil  le 13-12-2014 à 14:36:55  (site)

kikou ma belle,
bon samedi.
Ici, toujours le soleil malgré quelques petites ondée.
J'ai pris de belles couleurs.
Bisou
Cricri

6. banga  le 13-12-2014 à 18:53:33  (site)

Bonsoir Christine un petit coucou en passent après une grosse panne d'ordi bonne fin de week end bises..

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 09-12-2014 21:00

Le Japon au fil des saisons (suite)

Il n'y a pas que des oiseaux sur les estampes japonaises. On peut aussi remarquer mille et un petits détails.

 

Par exemple cet escargot.

 

ou cette araignée.

 

La tendresse de cette famille de singes de Mori Sen (1747-1821). La technique est très intéressante: des points d'encre soulignent la forme des troncs. La fourrure des macaques est réalisée à l'aide de fines lignes d'encre ou de couleurs perpendiculaires. Il s'agit de 2 rouleaux verticaux, sur le second est représentée une cascade.

 

 

 

Cette estampe à droite de Saika Hôitsu s'inspire de poèmes sur les saisons: volubilis, canna et eupatoire; grenouille.

 

 

 

 

 

 

 

Une libellule

 

 

 

 

Voilà qui me ramène à de superbes petits livres, fourmillant ainsi de détails,  que je lis à mes petits enfants ( et que j'ai lus avant à mes enfants...): les histoires de la famille Souris, de Kazuo Iwamura, aux éditions L'Ecole des loisirs. J'en parlerai bientôt.

 

Enfin cette drôle de bête en sortant du musée... et un feuillage d'automne.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. fanfan76  le 09-12-2014 à 20:37:40  (site)

Bonsoir Christine, une belle suite de ces estampes japonaises, beaucoup de jolis détails dans les dessins, remarquable !
Je t'embrasse, Christine, bonne soirée et un bon mercredi, fanfan

2. pouty88  le 10-12-2014 à 06:25:30  (site)

bonjour
sur le premier tableau un joli escargot !
c'est beau .
bonne journee
pouty

3. colea  le 10-12-2014 à 12:42:18  (site)

Bonjour Christine, merci de partager ces merveilles. Moi aussi je fais comme Grigri, je couve les radiateurs!
Bonne journée,
Léa

4. cyclamen  le 10-12-2014 à 22:10:44  (site)

C est tres beau, d une rare finesse comme savent l appréhender ces artistes la. Bonne soiree.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 07-12-2014 21:17

Le Japon au fil des saisons

Dernière visite parisienne pour le musée Cernuschi et son exposition: Le Japon au fil des saisons.

 

C'est une exposition modeste mais faite d'oeuvres délicates: un vrai plaisir!

Ce paravent de Yamamoto Baiitsu (1783-1856) propose des Vues du mont Takao en automne.

On aperçoit les érables, les citadins qui pique-niquent sur la gauche, des villageoises portant sur la tête un fagot qu'elles vont vendre à la ville.
Toujours l'automne avec  Erables en automne, de Tawaraya Sôri (fin du XVIIIème siècle).

Feuilles encore vertes, feuilles rouges sur un fond or, tronc droit ou incurvé, c'est le passage du temps.
Les oiseaux sont un des thèmes favoris.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Celui-ci chante
 
Ici il neige...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les Grues de Suzuki Kiitsu  (XIXème siècle) sont un symbole de longévité et annoncent  d'heureux présages.

Les deux groupes se détachent sur un fond doré et les aplats bleus stylisés suggèrent la présence d'un lac.
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. fanfan76  le 07-12-2014 à 21:30:44  (site)

Bonsoir Christine, comme c'est beau, je ne connaissais pas ce musée Cernuschi à Paris, une magnifique exposition, comme tu le dis si justement des oeuvres délicates, j'ai eu plaisir à agrandir tes photos, pour mieux voir encore, merveilleux détails...
J'ai regardé ton précédent billet sur le musée Picasso, un grand plaisir d'admirer toutes ces réalisations artistiques. Merci Christine, bonne fin de soirée et bon début de semaine, fanfan

2. colea  le 07-12-2014 à 22:52:11  (site)

Bonsoir Christine, c'est magnifique, j'ai tout particulièrement aimé les 3 dernières, avec les oiseaux. Je me souviens d'un reportage où un Japonais prenait soin de grues cendrées et parlait aux oisillons encore dans l'oeuf, et l'oeuf s'agitait doucement en réponse, un moment magique.
Bonne semaine!
Léa

3. lafianceedusoleil  le 08-12-2014 à 00:30:41  (site)

Kikou Christine,
je t'apporte du soleil ma jolie.
Bonne semaine.
Je t'embrasse

Cricri

4. pouty88  le 08-12-2014 à 06:43:10  (site)

bonjour
oh c'est beau c'est peinture !
hier j'ai pris mais bon elles étaient trop loin dommage ,des hérons blanc au début je croyais a des grues mais bon sur le net il disent qu'il n'y en a pas dans les Vosges ??? bon ben alors ce sont des hérons blanc s.
bonne journee
pouty

5. banga78  le 08-12-2014 à 13:01:14  (site)

Bonjour Christine une très belle expo ils sont beaux ces tableaux merci de ce partage tes yeux ont dut se régaler , passe une très bonne semaine bises.

6. misscalimero  le 08-12-2014 à 16:49:13

coucou!!
tu vas bien?
c'est super joli!! c'est fin, c'est romantique! bref j'aime beaucoup!! merci pour cette petite visite!!
bisooous

7. Yvandesbois  le 11-12-2014 à 18:02:10  (site)

Jolie petite visite chez toi Christine ces estampes sont belles a + yvan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 06-12-2014 18:02

Musée Picasso

Le musée Picasso a rouvert récemment dans l'hôtel Salé, dont la construction a été achevé en 1660. Sa façade monumentale est longue de 42m.

De part et d'autre, des sphinges veillent sur la cour d'honneur.

L'intérieur est superbe. L'escalier monumental.

 

 

Un lustre tulipe épuré de Diego Giacometti.

 

 

 

 

 

Au fond on aperçoit Les trois femmes à la fontaine, une sanguine de 200X161cm datant de 1921.

 

 

  

 

On connaît un certain nombre des toiles du prolifique peintre.

 Pour changer, voici quelques sculptures de Pablo Picasso: Des bronzes

 

 

 

 

La femme à

l'orange (1934)

 

 

 

 

 

 

 

 

L'homme au    mouton(1943)

 

 

 

 

 

Un laboureur?

 D'autres sculptures: La Chèvre

 Femme et enfant, dont j'ai bien aimé l'impression joyeuse.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. misscalimero  le 07-12-2014 à 08:33:32

coucou
vef n'envoie plus les notifs donc je savais pas que t'avais posté!
il est où ce musée Picasso?? j'aime beaucoup!!!
merci pour la visite!!
bisooous

2. gegedu28  le 07-12-2014 à 08:59:06  (site)

Bonjour Christine,
Aurais-tu fait une randonnée spéciale "Découverte de Paris" récemment ?
C'est sûr, çà change des randonnées dans les Cévennes !
LOL
Mais tu sais, je découvre avec toi, car je ne connaissais pas ce Musée Picasso !
Merci du partage.
Bon Dimanche.
Gérard

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 05-12-2014 21:05

Paris XVème

La semaine dernière, tandis qu'il pleuvait dans le sud et dans mon bureau, à Paris le ciel était clément et j'en ai profité pour faire un tour dans le XVème arrondissement, profondément modifié depuis les années 1980-90...

Quelques exemples d'architecture:

 

Rue de la Montagne d'Aulas et rue Saint-Charles, la  bibliothèque, à droite,  fait face au club des jeunes et au gymnase Cévennes depuis 1990.

 

 

 

 

Le collège André Citroën (1989), avec son hall vitré, est bien différent des constructions traditionnelles de l'Education Nationale.

 

 Comme cette école "de filles".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montagne d'Aulas, Cévennes, L'Espérou,  esplanade André Chamson... je me croirai presque rentrée à la maison.

 

Le parc André Citroën a remplacé depuis 10 ans les anciennes usines automobiles. Côté est, les serres sont comme un temple antique dans le monde moderne.

 

La rue Gutenberg offre une jolie perspective vers la Tour Eiffel.

 

Sur cet immeuble, si j'étais célèbre, on inscrirait: ici vécut en 197... Mais je ne suis pas célèbre!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 J'ai retrouvé avec plaisir le marché de la rue Saint Charles, toujours animé et divers...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une cascade de meringues bien appétissantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue de la Convention: les anciens bâtiments de l'Imprimerie Nationale (qui imprima ici de 1921 à 2003). Dans le jardin se trouve une statue de Jean Gutenberg par David d'Angers. L'original (de 1840) se trouve à Strasbourg

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. fanfan76  le 05-12-2014 à 20:41:24  (site)

Bonsoir Christine, merci de ton commentaire, heureusement que l'on a des associations qui font bien les choses...
Merci pour ce tour dans le 15 ème arrondissement, bien sympathique avec ce marché, bises et bon week-end, fanfan

2. lafianceedusoleil  le 05-12-2014 à 21:33:57  (site)

bonsoir ma douce Christine,
c'est vrai, tu disais aller à Paris très prochainement, j'avais complètement oublié. Il faut dire j'ai tant de choses en tête, je pars demain en Martinique en vacances.
Bon week-end ma jolie;
je t'embrasse
Cricri

3. pouty88  le 06-12-2014 à 16:03:47  (site)

bonjour
ah je ne suis pas allé e a Paris depuis mon adolescence ...
puis encore j'y était aller avec le lycée !
merci de ce beau partage
pouty

4. misscalimero  le 07-12-2014 à 08:34:32

Mais, tu travaille à Paris??
en tout cas tu as bien fais de profiter du ciel clément, parce que du coup, nous on découvre aussi!! chouette!!
bon dimanche!!
bisoous

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article