en chemin

voyages, lectures, nature

le 26-04-2015 17:12

La soudure, d'Alain Guyard

       Alain Guyard (le 6 novembre 2011, j'avais rendu compte du roman La zonzon) utilise une langue argotique et moderne, drôle, à la hauteur des personnages populaires et marginaux qu'il met en scène. Mais en même temps, le professeur de philosophie qu'il est n'oublie pas la réflexion, la culture, ni l'engagement. La première phrase donne le ton:

- "Propriété... privée"... Mais privée de quoi?

       La soudure raconte une histoire d'amour et de délinquance entre Cindie, soudeuse d'ailes fantasmagoriques, et Ryan, chef d'une bande de voleurs de voitures. Attention: pas des petites voitures, de celles qu'on revend sur le continent africain, non; mais de belles grosses voitures à destination des pays de l'Est... Cependant, comme souvent, il y a un rival, la jalousie, la vengeance. On croise  des personnages haut en couleurs, de jeunes paumés généreux et enthousiastes, des Arabes, les trois cousins Ben Barka, des Nîmois, maître Cube, le président Burnier, des Gitans... et même Le Cheval de Troie!

Les Johnny souffrent un peu de la discrimination, comme on le déplore dans les journaux, parce que ce sont des Manouches. Mais le petit gros, Rambo Patrac, jeune propriétaire de la décharge, est d'un bon caractère, guère rancunier, et il s'applique à toujours mieux s'intégrer dans la société française: il croit dans le Dieu des chrétiens, fait des enfants à sa femme, mange au McDo, supporte l'OM, cherche à gagner toujours plus d'argent, et gruge son prochain dès qu'il le peut.

       La société condamne les individus à cause de leur pauvreté et du manque de culture.  Tiger et Ryan en prison découvrent la philosophie et  cette dernière est une arme.

Car vous ne cherchez pas la merde à celui qui vous menace avec plus de vocabulaire que vous n'en maîtrisez (...) 

La culture est un second soleil pour les hommes cultivés.

Les surveillants mangeaient leur képi de rage, car s'ils les punissaient, cela voulait dire qu'ils punissaient la culture, et donc qu'ils passaient pour des abrutis.Et s'ils les laissaient libres, ils s'inclinaient devant l'insulte, reconnaissant par conséquent son bien-fondé, et passaient également pour des abrutis.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. seringa  le 30-04-2015 à 15:41:17  (site)

Coucou,
Nous avons eu l'occasion de passer une soirée géniale avec Alain G. Un personnage atypique plus que charmant, un être passionnant !
Son engagement dans les cafés philosophiques, dans les prisons, est extraordinaire.
Ta présentation me donne vraiment envie de découvrir ce roman.
Bon w-e du premier Mai.
Un gros bisou. Seringa.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 25-04-2015 21:07

Vietnam, nord-ouest (2)

Le marché de Bac Ha est étourdissant. Continuons la visite: après les herbes, légumes, canne à sucre... les remèdes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pseudo gingseng  et entrailles de serpent

 

 

 

 

 

 

 

Tabac

 

 

Poulets que l'on rapportera ensuite à mobylette dans des paniers tressés pour cet usage.

 

Non loin, on se prépare pour le combat de coqs. Pas de mise à mort: le perdant est celui qui s'enfuit. Avant, les paris vont bon train (même s'ils ne sont pas autorisés) et on évalue les chances des coqs. Très jeune déjà...

 

Le marché aux buffles: le buffle albinos est honoré et on ne le mange pas lorsqu'il n'est  plus utile: du coup il vaut moins cher.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chevaux mongols: ils valent plus cher que les buffles.

 

... Mais ce n'est pas tout.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. fanfan76  le 25-04-2015 à 19:54:28  (site)

Bonsoir Christine, toujours de très jolies photos colorées, bon je n'aime pas les combats de coqs !
Alors on attend la suite de ce merveilleux voyage...
Je vais regarder pour ce livre du philosophe Bachelard, MERCI, bises et bon dimanche, Christine. fanfan

2. MelbeauSiteweb/melie  le 25-04-2015 à 20:53:40  (site)

Des marchés typiques ! Pour ma part je ramènerais bien le panier tressé sans les poules, il est très beau ! Bonne soirée Calimero

3. dorothy  le 25-04-2015 à 21:06:46  (site)

Wow pour être étourdissant çà doit lêtre en effet
Merci pour ces belles photos et de pouvoir voyager à travers tes photos et ton récit! j'adore!!
j'attends la suite avec impatience!
Bonne soirée
Bisous

4. belleestlavie  le 26-04-2015 à 07:51:02  (site)

bonjour ma petite Christiane,
encore de magnifiques photos qui nous donnent un idée de ce beau pays.
Je ne me l'imaginais pas ainsi.
Je te souhaite une magnifique journée.
Grosse bise
Cricri

5. nyxie  le 26-04-2015 à 11:34:24  (site)

Bien joli reportage, sur ce pays attachant que j'aie malheureusement jamais visité. Merci pour tes gentils passages chez moi. Je te souhaite un bon dimanche. Biz

6. wolfe  le 26-04-2015 à 11:55:26  (site)

Bonjour
Etonnant ce genre de marchés!
Bisous

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 23-04-2015 21:48

Vietnam, nord-ouest (1)

Nous sommes partis le samedi 7 mars 2015 de Hanoi à 21h50 pour arriver par le train de nuit à Lao Cai à 6h30.

Train dit de luxe, couchettes aussi raides que le sommeil est rare... Mais après avoir fait connaissance de notre guide Khành et pris le petit déjeuner, nous voilà repartis pour 1h30 de route en voiture.
A Lao Cai, nous sommes à 200m de la frontière chinoise, séparés du Yunnan par le Fleuve Rouge.
 
 
 
 
 
 
 
 
Déjà, sur la route, c'est le dépaysement.
 
 
 
 
Des plaques de bois destinées à la fabrication du contreplaqué sèchent au bord de la route.

Nous nous rendons au marché de Bac Ha: un choc. On y croise des "minorités ethniques" c'est ainsi qu'on les nomme, 54 pour le Vietnam, de la montagne pour la plupart dans cette région. J'en reparlerai. Le marché du dimanche est célèbre.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
On y vend des herbes ou des fleurs de bananier,
du riz...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
... des pousses de bambou ou de la canne à sucre

Mais ce n'est pas tout!
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. belleestlavie  le 23-04-2015 à 20:23:57  (site)

bonsoir ma douce Christine,
quel dépaysement quand je vois ces belles photos.
merci à toi pour ce beau partage.
Douce fin de semaine.
Grosse bise
Cricri

2. fanfan76  le 23-04-2015 à 20:29:11  (site)

Bonsoir chère Christine, alors c'est vrai que cela doit être le dépaysement total, elles sont colorées les cinq dernières photos... Merci du partage, j'adore...
JE T' EMBRASSE, BON VENDREDI, fanfan

3. seringa  le 24-04-2015 à 04:50:57  (site)

Félicitations pour la photo du jour Christine.
Ce marché multicolore et ... multiculturel est magnifique.
Les couleurs des vêtements sont aussi vives qu'en Amérique du Sud.Splendides.
Bon vendredi . Bises. Seringa.

4. jakin  le 24-04-2015 à 07:13:44  (site)

Compliments pour la photo du jour...cela me rappelle de bons souvenirs.....Bonne route....smiley_id210602

5. anaflore  le 24-04-2015 à 07:35:25  (site)

bravo pour cette belle photo du jour

6. gegedu28  le 24-04-2015 à 08:04:27  (site)

Bonjour Christine,
smiley_id117184 pour la photo du jour !
... l'agriculture n'est pas mécanisée comme chez nous, on est encore à l'époque du buffle là-bas !
Je repasserai lire tes articles sur le Vietnam, ils sont très intéressants.
Bonne journée, et à bientôt.
Amicalement,
Gérard

7. fanfan76  le 24-04-2015 à 10:16:11  (site)

Bonjour Christine, BRAVO pour la photo du jour, bien méritée avec le partage et le beau récit de ce beau voyage, BISES, fanfansmiley_id239910

8. banga  le 24-04-2015 à 10:35:20  (site)

Bonjour Christine quel beau voyage que tu nous fait partager c'est superbe , tes photos respirent l'exotisme et le dépaysement dans toute sa beauté merci de ce beau partage , ici temps qui change allez passe une bonne fin de journée et un bon week end bises.

9. belleestlavie  le 24-04-2015 à 11:31:02  (site)

bonjour ma belle,
toutes mes félicitations pour la photo du jour. C'est mérité Christine.
Bon après-midi.
Bise
Cricri

10. abdelmalik  le 24-04-2015 à 15:39:25  (site)

Félicitations pour la photo du jour. Bonne soirée.

11. pouty88  le 25-04-2015 à 05:52:31  (site)

bonjour
ah magnifique c'est vrai que c'est un monde que l'on ne connais pas ! des légumes bizarre ....
merci de ce beau partage !
oui gaufrette aime bien ouvrir les paquets elle croit toujours que c'est pour elle ....puis non !
bonne journee
pouty

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 19-04-2015 16:52

Vietnam - Hanoi (4)

L'après-midi du samedi 7 mars nous visitons tout d'abord le temple de la Littérature.

 

Il s'agit de la première université édifiée au XIème siècle et destinée à former l'élite du pays.

 

 

 

 

 

 

 A l'entrée, les signes chinois de l'humanité et de l'intelligence

                                                            

 

 

 

 

 

 

 

L'édifice est dédié à Confucius, pour qui l'éducation était essentielle et qui proposait de suivre, pour qu'une société vive en harmonie, les principes suivants:

les sujets obéissent au roi, le fils aîné obéit au père, la femme à son mari (ben voyons!), les jeunes enfants à l'aîné, et les  familles se respectent mutuellement.

 

 

 

 

Il y a cinq cours intérieures, séparées par de fort belles portes laquées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces stèles (82 en tout) reposant sur le dos d'une tortue, évoquent les étudiants qui ont réussi les examens entre 1442 et 1779.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui c'est un lieu de visite et de recueillement et des étudiants viennent y faire une prière en vue d'un succès aux examens.

 

 

 

 

 

Quelques vues encore: le Sofitel Legend Metropol, hôtel luxueux, de l'époque coloniale, qui accueillit des écrivains célèbres et autres personnalités dont Charlie Chaplin.

 

Le lac Ho Ha Kiem

 

Les trottoirs de la vieille ville de Hanoi, lorsque les mobylettes n'y sont pas garées, servent de cuisine de rue: on y faire cuire les aliments, on y mange, on fait la vaisselle...

 

Les femmes portent la palanche pour vendre quelques fruits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais parfois aussi on y improvise un terrain de sport pour jouer au badmington comme ici devant la résidence du Gouverneur inaugurée en 1918!

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. belleestlavie  le 20-04-2015 à 18:13:07  (site)

bonsoir ma douce Christine,
des photos très dépaysantes. Cela doit faire drôle de rentrer en France.
Je te souhaite une belle semaine.
Grosse bise
Cricri

2. wolfe  le 20-04-2015 à 18:41:49  (site)

Bonjour
Les statues me plaisent beaucoup!
Bisous

3. dorothy  le 20-04-2015 à 19:59:44  (site)

Comme c'est beau!!
j'aime beaucoup!
Merci pour ces belles photos
Bonne semaine
Bisous

4. anaflore  le 21-04-2015 à 07:42:58  (site)

de belles images qui nous font voyager bon mardi

5. colea  le 21-04-2015 à 10:03:58  (site)

Bonjour Christine, merci pour cette belle visite. Et aussi pour le compte rendu du roman chinois. Il fait froid dans le dos, mais il ne faut pas se fermer les yeux sur cette réalité.
Oui tu as bien reconnu, ce sont des chatons de noisetier en fond de page. Le jardin est tout en fleurs en ce moment!
Bonne journée,
léa

6. fanfan76  le 21-04-2015 à 19:48:31  (site)

Bonsoir Christine, merci pour toutes ces photos, quel beau voyage, tu as fait ! C'est incroyable ce terrrain de sport improvisé...
Bises et bonne soirée, fanfan

7. pouty88  le 22-04-2015 à 05:13:21  (site)

bonjour
oh lala magnifique !
tu y est encore ??? ou c’était des vacances ?
elles sont magnifique t'es photos !
j'aime bien
merci de ce beau partage de ce pays
bonne journee
pouty

8. seringa  le 22-04-2015 à 06:53:55  (site)

Après la lecture du résumé du roman ds ton article précédent, cette promenade bien colorée à Hanoi me change un peu les idées.
J'aime bcp l'idée du "Temple" de la Littérature.
Par contre, je ne connaissais pas Confucius sous ce jour "tyrannique"...
La tortue en or est splendide.
Bon mercredi. Gros bisous. Seringa.

9. MelbeauSiteweb/melie  le 22-04-2015 à 08:02:19  (site)

C'est vraiment beau l'Asie, de par son Histoire, ses rues typiques, ses marchés de bons produits frais... Bonne journée Sourire1

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 18-04-2015 18:32

La route sombre, de Ma Jian

       Dans ce roman, l'écrivain chinois Ma Jian décrit le destin terrible de ces paysannes chinoises que la politique communiste de l'enfant unique contraint à avorter, parfois à quelques jours de l'accouchement, ou à être stérilisées dans des conditions abjectes.

Quand la femelle d'un panda attend un petit, la nation entière se réjouit. Mais quand une femme tombe enceinte, on la traite comme une criminelle. Dans quel pays sommes-nous donc?

Cette politique dite du planning familial sera appliquée entre 1979 et 2013. Elle serait, à l'heure actuelle, assouplie... Le roman a été publié en 2013.

       On suit ainsi le destin de Meili, déjà maman d'une petite fille. Elle rêve d'indépendance, d'une vie active et de confort. Son mari, qui fut instituteur, veut absolument un fils. Alors le couple est condamné à fuir et à errer sur le fleuve Yangtzé, croisant au fil de l'eau la misère, la pollution, l'industrialisation à outrance, la corruption, le trafic d'êtres humains...

Selon Lu Jianjian, professeur d'une université de l'Est de la Chine, 40% des déchets du pays sont déversés dans le fleuve (le Yangtzé, 6380km, qui traverse la Chine d'ouest en est), soit environ 25 milliards de tonnes chaque année. Le tiers de la pollution proviendrait des engrais chimiques, des pesticides et des rejets agricoles, le reste venant des villes, du secteur industriel et des bateaux.

Le démantèlement des déchets électroniques importés d'Europe leur apporte un moment de paix,

(...) mais ce n'est pas sans danger. Le pire, c'est l'extraction des éléments en plomb et en argent: il faut recourir à l'acide sulfurique (...)

acide qui rendrait les hommes impuissants mais surtout entraîne de multiples malformations chez les enfants qui seront abandonnés.

L'air est envahi de cendres chargées de dioxine, le sol saturé de mercure, de plomb et d'aluminium, les rivières et les nappes phréatiques tellement polluées que l'eau doit être amenée par camions-citernes des districts environnants...

        Le couple, hanté par le désir d'enfant et le souvenir de l'enfant tué, sera broyé par une politique impitoyable.

L'esprit de l'enfant observe la Mère ligotée à la table d'opération métallique, bien des années plus tôt. Ses mains sont retenues par des cordes de chanvre et des sangles en plastique. Son ventre pâle et dénudé ressemble à la carcasse d'un cochon sur un étal de boucher. 

Un homme en blouse blanche se frotte le nez, puis soulève et relâche l'élastique de la culotte. La voyant sursauter, il ordonne:

-Faites-lui une autre injection, pour plus de sécurité.

-Ne tuez pas mon bébé, bredouille la Mère. Ne touchez pas mon...   

       Une route sombre est d'une noirceur effrayante, parfois insoutenable. On comprend que l'auteur, dont les livres sont censurés en Chine, soit exilé à Londres.

 

Ma Jian - La route sombre.
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. fanfan76  le 18-04-2015 à 18:22:56  (site)

Bonsoir Christine, il est très courageux cet auteur, de dénoncer cette dictature cruelle, heureusement que certains osent dénoncer ces infamies...
Je t'embrasse, bon dimanche, fanfan

2. fanfan76  le 18-04-2015 à 19:16:45  (site)

fanfan de nouveau, désolée Christine, je ne sais pas le nom de ces fleurs, je les ai photographiées dans le jardin de la mairie où j'habite...
Oui tu as raison, quelle chance de vivre libre, passes de bons moments avec ton petit garçon, bises et bon dimanche, fanfansmiley_id176237

3. misscalimero  le 19-04-2015 à 08:38:05

coucou
comment vas tu? ici en vacances dans une semaine yeeees!! lol les enfants n'en peuvent plus (merci les nouveaux rythmes scolaires) et nous non plus d'ailleurs! lol
dis...t'es pas sur facebook toi? (si oui envoie moi un mp ici qu'on en parle)
bon dimanche
bisoooous

4. nyxie  le 19-04-2015 à 14:31:15  (site)

Bien triste cette lecture et malheureusement basée sur des faits bien réels qui se produisent dans ce pays qu'est la Chine...
Bonne fin de journée. Biz @+

5. seringa  le 22-04-2015 à 06:47:30  (site)

De cruelles réalités dans ce roman au titre sans ambigüité, cela fait frissonner !
Bon mercredi Christine. Bises. Seringa.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article