en chemin

voyages, lectures, nature

le 16-03-2012 21:36

Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent

J'ai lu une bonne partie de ce livre, j'en ai lu la fin. Je reconnais avoir sauté quelques  pages. C'est un livre à écouter; ou à lire à haute voix si on a un certain talent. Une phrase, une seule, Une Phrase pour ma mère: mais alors comment reprendre sa respiration?

Un hommage violent et amoureux du narrateur à sa mère, qui parfois le conseille:

sors un peu, plutôt, fais ami-ami avec ceux qui trottent, fais padam, padam sur les macadams, djogue en nike schlic schlac le dimanche matin sur un petit chemin qui sent le purin, va pêcher l'asticot pour la pêche au vif pour pêcher plus gros, on est si bien au bord de l'eau parmi le trémolo des oiseaux, secoue tes abattis aux lieux prévus pour,

Jusqu'à être enfin soi-même,  être après son père, être un homme:

hop!hop! par dessus-ciel vide, par dessous mer blanche, rien, soleil sans bord, choses amenuisée, éclat exténuant de lividité, attention douceur, attention pâleur, attention, je retire dans le rêve mes doigts d'un recoin mouillé, je respire mes doigts, je dis tu sens bon, elle regarde le bleu

Un poème quoi, pas facile à lire:

j'ai su que ce que j'avais vu d'abord n'était déjà plus, que ce que je verrai ensuite n'était pas encore et je suis entré seul en solitude, c'est pour ça qu'ai pris pour causer sans bruit à des choses muettes un bout de papier, écrire  c'est de ça que ça fait sa vie, la vie est venue, l'aube a blanchi

Mes impressions ne sont sans doute pas tout à fait fausses, au regard de cette biographie rapide:

Christian Prigent est né en Bretagne en 1945. Professeur de lettres dans l’enseignement secondaire de 1967 à 2005, il est par ailleurs Docteur ès lettres (Thèse sur La poétique de Francis Ponge). Après des séjours à Rome (1978-1980) et Berlin (1985-1991), il vit actuellement en Bretagne. Il a fondé en 1969 et dirigé jusqu’en 1993 la revue et la collection TXT. Il collabore à de nombreuses revues en France et à l’étranger et publie, essentiellement chez P.O.L, des ouvrages de poésie, de fiction et des essais littéraires. Il donne régulièrement des lectures publiques de son travail

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 16-03-2012 à 22:21:29  (site)

bonsoir Christine,
ce livre ne me parait pas facile à lire.
J'aime ce qui coule.
Je pars demain pour une semaine dans le sud de l'Espagne.
Je décolle à 13 h 25 de Roissy Charles de Gaulle et arrive sur place à 16 h. C'est bon.
Je te souhaite un bon week end.
Je t'embrasse

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 16-03-2012 16:06

Randonnée à Saint Martial: 1er avril

 

 

Tout le programme sur: www.laliguegard.fr

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
le 07-03-2012 21:01

En descendant les fleuves, d'Eric Faye et Christian Garcin

Le titre complet est en fait: En descendant les fleuves. Carnets de l'Extrême-Orient russe.  Car ces contrées que l'on définit souvent comme la Sibérie, du moins pour le cours du fleuve Lena, est en fait l'Extrême-Orient, un Extrême-Orient dont le paysage est déroutant et qui, peuplé  de Slaves, est très marqué humainement  et architecturalement par la Russie soviétique.

Ce récit de voyage - en bateau sur la Lena entre Iakoutsk et Tiksi puis à Khabarovsk et Vladivodstock est une bonne leçon de géographie et d'histoire contemporaine. Les auteurs ne dédaignent ni l'humour ni les partis pris, et c'est ce qui rend le livre attrayant.

Le narrateur,  curieusement, emploie le je alors que les auteurs sont deux:

"Très vite il nous est apparu essentiel de ne pas composer un livre à deux voix, mais uniquement à deux mains : les textes ont été composés soit par l'un, soit par l'autre, soit par les deux, avec dans ce cas insertion de passages de l'un au milieu du texte de l'autre. Par ailleurs, la voix narrative est toujours la même : un «je» qui recoupe parfois la réalité d'un de nous, parfois celle des deux - un «je» muni de quatre jambes, quatre yeux et quatre oreilles, une chambre d'écho démultipliée. " Christian Garcin et Éric Faye

Eric Faye dont j'avais lu avec un certain intérêt Nagasaki, paru en 2010

Christian Garcin dont j'avais lu il y a 12 ans Le vol du pigeon voyageur, et j'avoue n'en avoir gardé aucun souvenir, si ce n'est le nom de l'auteur...

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. comete59  le 07-03-2012 à 22:22:32  (site)

bonsoir, joli blog, tu veux l'embellir encore plus? viens voir sur mon site ,j'ai des codes html qui fonctionne pour vef,des horloges et calendrier!
si tu as le temps va te servir
biz

2. lafianceedusoleil  le 12-03-2012 à 00:01:29  (site)

bonsoir ma jolie Christine,
ce livre est une invitation au voyage. Je pense qu'il est joliment écrit.
Je me vois en bâteau sur le Lena et je découvre de magnifiques paysages...
Merci pour ce beau récit.
je te souhaite une douce semaine.
Je t'embrasse très fort.
Cricri

3. jeanmi  le 13-03-2012 à 17:51:16

hello,
Je passe te remercier pour tes com sur mon blog.
A la prochaine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 04-03-2012 20:28

la maladie du Gard

Le Gard est un département favorisé: la montagne avec les Cévennes, la mer au Grau du Roi, le TGV et l'autoroute pour en sortir rapidement; des traditions protestantes espagnoles, le flamenco, le ciel bleu... on en finirait pas.

On comprend assez que ce département ait le record national  des journées d'arrêt maladie, d'après l'article de La Gazette de cette semaine:

10,3 jours d'arrêt et 348€ d'indemnisation,  pour 9jours et 297€ au niveau régional, et 8,8 jours et 304€ au niveau national. 

Et s'ils avaient raison? Comment profiter de tous les bienfaits de ce département? C'est vrai, quoi!

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 04-03-2012 à 23:20:52  (site)

bonsoir Christine,
j'ai bien aimé quand tu dis : et s' ils avaient raison...
Je connais peu le Gard. Je suis passée, il y a bien longtemps devant les arênes de Nîmes. Je pense que c'est une superbe région qui demande à être connue.
J'espère que tu te portes bien. J'aimerais bien avoir plus de soleil pour avoir plus d'énergie. Nous venons d'avoir deux journées de grisaille. Je me réjouis en pensant que je pars du 17 au 24 mars à Toremollinos, en vacances. Espérons que je trouverai le soleil.
Je te souhaite une belle fin de soirée et une agréable semaine.
Je t'embrasse

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 02-03-2012 21:53

Saint Martial

Nouvelle randonnée à Saint Martial (cf articles des 25/09 et 25/11/11):

 Quelle est cette tour que l'on aperçoit lorsqu'on arrive du nord-est de Saint Martial?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps d'admirer  l'architecture de l'église romane du XIIème siècle, en pierres de schiste:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Côté nature, c'est comme un frémissement printanier:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et sur les bancels bientôt apparaîtront les tendres pousses des oignons doux des Cévennes:

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. Effet-mere  le 05-03-2012 à 21:44:37  (site)

merci.... pepita....

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article