en chemin

voyages, lectures, nature

le 29-05-2012 22:06

ImageSingulières

       ImageSingulières est un rendez-vous photographique qui célèbre dans différents lieux de  Sète l'image documentaire. Je n'en retiendrai ici, fort injustement pour tous les autres photographes, que quelques images.

       On peut ainsi voir ou revoir jusqu'au 3 juin dans les anciens chais Agrocanet, une exposition thématique sur l'Algérie. Par exemple,  une vidéo à partir de photos de la guerre d'Algérie de Marc Riboud:

 ou l'exposition Jours Intranquilles, de Bruno Boudjelal, qui donne une vision en noir et blanc puis très colorée de l'Algérie à partir d'une histoire familiale complexe:

Sans oublier les photos d'Omar D., et Katia Kameli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le chais des Moulins voisin sont exposés le Scrapbook de Gilles Caron et Belgicum de Stephan Vanfleteren

       A l'espace Paul Boyé, je retiens  le documentaires de deux photographes espagnols: Urban Quilombo de Sebastiàn  Liste et Aqui junto al agua.Nicaragua de Rafael Trobat.

       A la Maison de l'Image documentaire,

"les murs parlent" dans le monde entier.

Au premier étage, les photos racontent le drame des Comfort Women, victimes du système de servitude sexuelle mis en place par les Japonais pendant la Seconde Guerre mondiale en Indonésie. Jan Banning donne à voir des portraits bouleversants et magnifiques à la fois des anciennes victimes.

 

Et pendant ce temps-là, à Sète...

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. seringa  le 30-05-2012 à 04:23:34  (site)

Voilà une Idée d'excursion bien tentante.
Les couleurs de Sète sont toujours aussi magiques.Bisou ma Christine!seringa.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 28-05-2012 08:21

Il y a la mer...

Promenade du côté de La Grande Motte: il y a  la mer...

...le soleil...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...et la plage: sculpture éphémère en cours de réalisation...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo de famille!

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. seringa  le 28-05-2012 à 15:21:36  (site)

Famille bien originale qui prend le soleil...
Le beau ciel bleu et la mer nous offrent déjà une ambiance estivale. A plus!Gros bisou.Seringa.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 21-05-2012 17:05

Rando-poche, 16 mai 2012

Une rando libre, une rando-livre, une rando-poche, avec un livre, un livre de poche, un livre dans la poche du sac à dos, dont on parle, que l’on se prête…

       Gisèle nous propose un livre pas facile: Le Dernier Contingent de  Alain-Julien Rudefoucauld qui a obtenu pour ce roman le prix France Culture/Télérama. On suit, pendant douze semaines,  le parcours de six jeunes, entre 14 et 17 ans, qui monologuent à tour de rôle. La montée de la violence, une société dépassée, le drame: tout ceci est raconté dans un langage qui oscille entre dureté, familiarité et poésie.

       Dans un genre bien différent, Aline a apporté des nouvelles sensuelles et  très exotiques, publiées en 1981 par l'auteur haïtien René Depestre (qui vit dans l'Aude): Alléluia pour une femme-jardin.

  

       Florence conseille Trois Chevaux de Erri de Luca. Napolitain, ouvrier engagé, alpiniste, amoureux de la nature, l'écriture de cet auteur va à l'essentiel. Avec lui, "les mots ont des odeurs". Elle s'apprête à lire Cahier Nomade, de Abdourahman A. Waberi: il paraît que c'est très très bien...

        Pour sa simplicité et son merveilleux, Le Bureau des chats, de Myazawa Kenji, sera pour cette fois ma modeste contribution.

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
le 19-05-2012 21:49

Rando-poche à Valliguières

Une randonnée de 9km, à éviter les jours de fort mistral...

Parking randonneurs à l'entrée du village en venant de Remoulins.

Balisage jaune sur une partie du parcours mais attention: le flêchage est inversé 1 km avant d'arriver à la chapelle Saint Pierre: il ne faut pas s'y fier mais continuer à marcher plein ouest!

Nous traversons le village de Valliguières (Valle Aqua = vallée des eaux) en passant rue des Treilles devant l'église construite en 1616 et remaniée au XIXème siècle, la fontaine et ses tuyaux ornés de grenouilles.

Nous traversons le château pour nous orienter au nord-est vers l'étang: il n'y a pratiquement pas d'eau ce jour-là mais... un vaillant petit chaperon rouge ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

au milieu des affilantes de Montpellier:

 

Puis nous cheminons vers le sud-est, en longeant les vignes, avant de repartir vers l'ouest en direction de la chapelle Saint-Pierre. Nous grimpons enfin à la chapelle construite sur le site d'un oppidum romain dont les vestiges sont encore visibles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bel endroit pour profiter de la vue sur Valliguières et nous reposer un peu à l'abri du vent  avant de redescendre à notre point de départ.

Merci à Aline, Florence, Gisèle et Mona!

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. seringa  le 20-05-2012 à 09:35:12  (site)

Regrets de n'avoir pu la partager avec toi...
Ce sera pour une autre fois???Merci pour tes passages . Bon dimanche et bisous.Seringa.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 16-05-2012 10:41

Une vie française, de Jean-Paul Dubois

       Ce gros roman , qui se lit facilement, raconte la vie du narrateur, Paul Blick, né dans les années 1950. C'est bien Une Vie Française, rythmée par les élections présidentielles de la Vème République (le livre est paru en 2004), une vie qui suit l'évolution de la vie politique et sociale de la France jusqu'au début du XXIème siècle, une sorte de "grandeur et décadence" personnelle et collective.

       Le ton de Jean-Paul Dubois est souvent drôle, féroce.  Le héros, qui prétend ne pas s'intéresser aux êtres humains, parle des arbres qu'il  a photographiés:

Il y avait ceux qui prenaient les choses à la légère, prêts à dinguer au premier vent. Les austères, habitués aux sols pauvres, et à l'économie des effets. Les inébranlables, véritables châteaux forts végétaux enfichés dans le sol jusqu'au royaume des morts. Les cossus, enfants des terres grasses, regorgeant de verdure, déployant leur riche fourrure. Les rêveurs, le corps maigre, si peu de ce monde et la tête toujours aux cieux. Les anxieux, les torturés, les noueux, enroulés sur leurs doutes séculaires. (...)

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. joe41  le 17-05-2012 à 01:40:31  (site)

Merci pour ton commentaire, tu as bien raison pour ces trucs, je pense bien que je vais les rajouterSourire

2. jeanmi  le 17-05-2012 à 16:38:48  (site)

Je passe te souhaiter un bon jeudi, presqu'un temps à lire dehors au soleil (si on oublie le vent lol).
Bisous

3. lafianceedusoleil  le 17-05-2012 à 21:54:20  (site)

bonjour ma petite Christine,
comme cet auteur parle bien des arbres, un vrai délice.
J'espère que tu te portes bien. Toujours un temps indécis et frais.
Je te souhaite une bonne fin de semaine.
Je t'embrasse

smiley_id117190smiley_id117190smiley_id117190smiley_id117190

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article