en chemin

voyages, lectures, nature

le 19-03-2016 21:33

La petite femelle, de Philippe Jaenada

       C'est un gros livre (703 pages) qui m'a passionné: l'histoire de Pauline Dubuisson. Pauline Dubuisson? J'en ai déjà parlé dans un article (fin mai 2015) à propos du roman de Jean-Luc Seigle: Je vous écris dans le noir. Ce roman racontait de façon un peu romantique le destin hors du commun d'une jeune fille, conditionnée par l'éducation de son père, qui tue son amant et finit par se suicider, poursuivie par son passé.

        Dans cette biographie de Philippe Jaenada, on a l'impression parfois d'avoir à faire à un autre personnage, tant l'enquête est minutieuse. Qui est Pauline?  Pourquoi cette jeune fille intelligente a-t-elle été jetée dans les bras et le lit des nazis par son père, pendant la Seconde Guerre Mondiale? Comment ces évènements vont-ils conditionner sa vie future, briser ses rêves de devenir médecin, et plus tard encore, au Maroc, lui interdire de connaître enfin une vie apaisée et sans arrière pensée?

       La petite femelle est une femme libre avant l'heure.

(...) dans un monde où pour l'instant la grande majorité des femmes n'a pas d'autre droit que celui de choisir, si le mari est gentil, la couleur des vêtements du petit et ce qu'on met dans la soupe - pas même celui de décider ou non de se reproduire, d'ouvrir un compte en banque ou de travailler (...)

       Elle est dépendante de son éducation; et surtout très dépendante d'un monde machiste, celui des libérateurs de la dernière minute, prompts à rendre la justice par l'humiliation et le viol collectif, celui des médias, déjà, celui de la police et de la "Justice".

Ce n'est pas son geste qu'on exècre, c'est elle. Comment peut-elle espèrer ne pas être piétinée en public, pour ne pas dire lapidée, mise en pièces sans possibilité de se défendre?

       Fabuleux récit du procès où l'on voit que selon le ténor du barreau que l'on a avec ou contre soi, tout peut basculer.

(...) je crois que les avocats et les magistrats qui l'ont jugée, massacrée, ont menti (...) ils ont triché dans l'enceinte du plus grand tribunal de France, pour écraser une jeune femme de vingt-six ans comme une punaise.

On croise ici des avocats célèbres, Floriot, Lindon, mais aussi le jeune Jacques Vergès indigné qui décidera de sa carrière à cette occasion.

L'interrogatoire n'avait qu'une fonction: humilier pour humilier. 

       Si, au début, les interventions du narrateur, empreintes d'humour, m'agaçaient un peu, je comprends mieux leur rôle: apporter quelque chose d'humain à ce destin inhumain. L'auteur défend ces femmes:

elles étaient dominées, malmenées , elles se débattaient comme elles pouvaient: mal.

       Il ne faut surtout pas avoir peur du nombre de pages, ce livre-là est un témoignage essentiel de l'histoire des femmes et de tout un pays pendant et après la seconde guerre mondiale.  

 

La petite femelle

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. fanfan76  le 19-03-2016 à 21:22:50  (site)

Bonsoir Christine, cela me rappelle une histoire dont on parle en cemoment, d'une femme qui a été malmené pendant toute sa vie, et qui à bout, un jour a tué son mari d'une balle dans le dos, aujourd'hui, toujours emprissonnée très soutenue par sa famille...
Merci Christine, bon dimanche, fanfan

2. jeanmi  le 20-03-2016 à 17:27:57  (site)

Hello,
c'est un pavé que tu as lu.
Je vais bientot m'y remettre aussi.
Passe un bon dimanche,
bisous

3. fanfan76  le 20-03-2016 à 20:48:50  (site)

Bonsoir Christine, En Normandie, aussi, un début de Printemps et un dimanche bien gris...
Bises et bonne semaine, fanfan

4. Mr-He4  le 22-03-2016 à 10:01:30  (site)

bonjour christine
j'ai repris mon retard de lecture de ton blog
c'est surement un beau livre, je suis contre ses avocats sans scrupule
bonne journée
René

5. banga  le 22-03-2016 à 13:48:37  (site)

Bonjour Christine oui je me souviens bien de ce billet dont tu parle notre amie Seringa à fait un très bon billet au sujet de cette femme qui à eu une vie très mouvementé c'est le moins que l'on puisse dire lol et ton billet est très bon et résume bien le livre qui doit être très intéressent à plusieurs nivaux et notamment comme tu dis sur 'histoire des femmes et de tout un pays pendant et après la seconde guerre mondiale
J’espère que ta petite Minette va bien , ici on à du soleil mais un vent très froid je te souhaite une bonne fin d'après midi bises.

6. Fleurdemot  le 22-03-2016 à 16:04:13  (site)

Ptit bonjour Christine une Amie Seringa en parle aussi,un gros pavé qui vaut le coup,rire,et souvent quand un livre passionne on ne voit pas les pages,merci du com,bon apm à vous,bizzz.

7. anaflore  le 23-03-2016 à 16:27:53  (site)

ce doit être passionnant mais en ce moment mon neurone est fatigué je lis des petits romans et suis reparti avec mon xanax
Nine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 16-03-2016 21:46

Sanilhac

Une jolie randonnée dans les gorges du Gardon, au départ de Sanilhac, entre Nîmes et Uzès: environ 15km et 250m de dénivelée cumulée.

L'occasion d'admirer les boucles du Gardon.

 

Un moulin submersible sur l'une des rives. Construit vers la fin du 13ème siècle, il ressemble à une barque renversée, la proue tournée vers l’amont, l’ensemble laissant glisser librement l’eau pendant les crues

 

De l'autre côté, un autre moulin: le moulin tour présente les mêmes caractéristiques de protection, avec son bec puissant qui abritait le mécanisme en cas d’inondation. Une rasclause (barrage), située en amont, retenait l’eau et par le biais d’un canal, le meunier pouvait alors donner au moulin la force nécessaire pour faire tourner les meules. Ce lieu actuellement envahi par la végétation de la garrigue était sans doute cultivé.

La chapelle Saint Vérédème: Saint Vérédème (ou Veredemus), ermite dans les Alpilles, fut également évêque à Avignon, au début du VIIIe siècle.

 

La Baume (grotte)

On la traverse sur environ 150m avec une lampe électrique pour retrouver le chemin qui rejoint la crête.

 

Un petit air de printemps: la fleur de ciste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le narcisse "douteux" (c'est son nom!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une ronde d'iris et des globulaires presque fanés.

Mais quel est cet arbre?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ce qui pousse au pied des cistes?

Nous rejoignons Sanilhac par les vergers et les champs d'asperges.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 16-03-2016 à 20:54:38  (site)

de beaux paysages une belle visite
bonne soirée

2. fanfan76  le 16-03-2016 à 21:20:22  (site)

Bonsoir Christine, une bien jolie randonnée et de beaux paysages, je n'ai jamais vu de champs d'asperges...
Merci du partage et des jolies photos, bises, bon jeudi, fanfan

3. Mr-He  le 16-03-2016 à 23:58:16  (site)

Bonjour
une jolie balade
Je te souhaite un très bon jeudi
Avec amitié
René

4. banga  le 17-03-2016 à 17:34:08  (site)

Bonjour Christine des très beaux paysages une belle balade tu as dut bien apprécier cette randonnée , je ne connais pas cette région ça m'à l'aire très beau , avec beaucoup de choses à voir , merci de ce beau partage avec tes photos ici on à le beau temps bonne fin de semaine bises.

5. colea  le 17-03-2016 à 21:07:21  (site)

Waouh, c'est tout fleuri! Nous avons eu de la neige hier, qui a tenu vers le soir jusqu'à ce matin, mais je n'ai pas eu le courage d'aller faire des photos vu le froid! Je me suis réchauffée avec plaisir avec le soleil de la photo de Saint Vérédème.
Bonne nuit!
léa

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 08-03-2016 21:39

Bonne semaine

 

 

 

 

 

Impossible de répondre à vos commentaires, je m'absente quelques jours (eh oui, quelle idée de partir un jour de grève!) et suis débordée.

 

 

 

 

Merci de votre fidélité.

 

 

 

 

 

A la semaine prochaine!


 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. fanfan76  le 08-03-2016 à 20:47:07  (site)

Bonsoir Christine, bonne semaine, j'espère que ton voyage se passera bien malgré les grèves... Mignonnes Noisette et Cosy BISES, fanfan

2. gegedu28  le 09-03-2016 à 10:48:47  (site)

Bonjour Christine,
Et bien j'espère que tu auras un peu de beau temps pour ces quelques jours, car ici au nord de la Loire, c'est franchement pas terrible, on ne peut pas dire que çà soit encore le printemps !!
Et les chats, tu les amènes aussi ?
A bientôt, amicalement :
Gérard

3. colea  le 09-03-2016 à 11:03:23  (site)

Bonne vadrouille et à bientôt!
léa

4. fanfan76  le 11-03-2016 à 13:40:08  (site)

Bonjour Christine, j'espère que tu passes une bonne semaine, je te souhaite un bon week-end, fanfan

5. Mr-He  le 14-03-2016 à 07:31:58  (site)

Bonjour Christine
bonne vadrouille
Je te souhaite un très bon lundi
Avec amitié
René

6. dorothy  le 14-03-2016 à 13:50:19  (site)

Coucou Christine
j'espère que tout va bien...
A moins que tu ne sois partie en voyage....
Bonne semaine,bises

7. pouty88  le 15-03-2016 à 06:49:04  (site)

bonjour
oh comme ils sont magnifiques ces deux là !
les bonnes bouilles au soleil ...
ah ben profite bien du soleil je pense que tu va faire de la rando ...
bonne semaine
pouty

8. wolfe  le 15-03-2016 à 08:30:42  (site)

Bonjour
Je te souhaite une bonne semaine
Bisous

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 06-03-2016 21:32

Orchidées

 

Indifférentes, semble-t-il, aux caprices de la météo, les orchidées refleurissent les unes après les autres. Pour l'instant c'est une symphonie de blanc.

 

 

Quoique...

Cette tige coupée par mégarde ne va pas si mal avec une branche de forsythia...

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 06-03-2016 à 21:12:20  (site)

magnifiques orchidées bonne soirée

2. fanfan76  le 06-03-2016 à 21:41:05  (site)

Bonsoir chère Christine, j'espère que tu as passé un bon dimanche.
Elles sont vraiment belles ces orchidées, j'aime beaucoup le petit vase avec la branche de forsythia, déjà fleuri ? ...
Bises et bonne semaine, fanfan

3. pouty88  le 07-03-2016 à 06:17:49  (site)

bonjour
les miennes sont en fleurs depuis plus d'un ans ,enfin surtout une qui n’arrête pas de fleurir ,c'est beau !
elles sont belles les tiennes aussi
j'aime bien ta rouge .
bonne journee
pouty

4. colea  le 07-03-2016 à 14:59:57  (site)

bonjour Christine, je n'ai pas encore osé essayer les orchidées! Les tiennes sont très belles, et la composition florale avec le forsythia est très réussie.
J'ai lu avec intérêt ton article précédent. Ces destine sont à la fois tragiques et exemplaires.
Bonne semaine!
léa

5. seringa  le 07-03-2016 à 17:20:52  (site)

Vraiment superbe!
Bonne semaine. Bisou. Seringa.smiley_id198960smiley_id118675

6. anaflore  le 08-03-2016 à 09:45:38  (site)

un peu frisquet bon mardi

7. dorothy  le 08-03-2016 à 14:28:08  (site)

Wow elles sont super jolies tes orchidées!!
Oui trés joli aussi avec le forsythia
le mien commence seulement à fleurir
Bonne apm bises

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 04-03-2016 20:55

Katerina, de Aharon Appelfeld

       Katerina est une jeune paysanne ukrainienne maltraitée dans sa propre famille. Elle part en ville tenter sa chance. Ce sera pour connaître l'alcoolisme, la prostitution, la misère sociale. Pourtant, en s'embauchant commme servante dans des familles juives, elle connaît l'affection, le respect de l'individu,  et va défendre cette communauté brisée par l'antisémitisme des années 1930.

A l'époque de la Pâque, c'était l'effervescence. Les jeunes se défoulaient sur les juifs. Ils avaient tout à y gagner. Quand on capturait un juif, ses coreligionnaires venaient à sa rescousse et on était sûr de récupérer une caisse pleine de marchandises.

       Emprisonnée pour assassinat, elle est témoin du passage des trains de la mort et de la Shoah.

D'âcres odeurs s'élevaient dans l'air. J'ignorais que c'étaient celles de la mort. Tout le monde était au courant de l'agonie des juifs mais je refusais d'y croire, certaine que c'était le fruit d'une imagination morbide.

Tôt le matin, tandis que j'arrachais les betteraves, d'interminables convois de marchandises passaient devant nous. Les femmes les saluaient avec des cris de joie: "Morts aux marchands, mort aux juifs!".

       C'est un roman poignant, terrible, et pourtant l'énergie de l'héroïne permet à Aharon Appelfeld (lui-même déporté à l'âge de 8 ans) de conclure de façon lumineuse.

A présent, comme dit le proverbe, l'eau a coulé sous les ponts, la boucle est bouclée et je suis revenue ici. Les journées s'écoulent, radieuses et bien remplies - je n'en perds pas une miette.Tant que la fenêtre est ouverte et que je reste éveillée, je ne crains pas la solitude. Dommage que les morts n'aient pas le droit à la parole. Je suis certaine qu'ils auraient beaucoup à dire.

 

Katerina
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. fanfan76  le 04-03-2016 à 20:59:08  (site)

Bonsoir Christine, oui un roman très poignant, c'est terrible ce qu'a vécu ce peuple juif et pourtant encore aujourd'hui se perpétue la violence et le racisme...

Bon week-end, Christine, Charles (l'ainé de mes petits enfants) va passer cette fin de semaine avec nous, bises, fanfan

2. sylvie27  le 04-03-2016 à 21:12:40  (site)

Merci pour le commentaire sur mon blog.
Ce roman doit être poignant de vérité.
Bon week-end.

3. seringa  le 05-03-2016 à 05:51:27  (site)

Bon, je ne sais pas ce qui se passe, les commentaires ne restent pas...
Alors je te souhaite juste un très bon w-e.
Un bisou. Seringa.smiley_id119149smiley_id119149

4. banga  le 05-03-2016 à 13:36:04  (site)

Bonjour Christine eh oui c'est la triste vérité et qui perdure encore de nos jours et iil n'y à pas besoin que les morts n'aient pas le droit à la parole car les traces de cette époque et les archives sont là pour nous rappeler toute cette horrible histoire du passé qui peut se reproduire à tout moment .
Ici on à eu de la neige enfin ce matin ça tombait fort mais bon le soleil est revenu donc ça fond je te souhaite une bonne fin de WE bises.

5. calie  le 05-03-2016 à 16:09:00  (site)

Bonsoir,
Que d'horreurs...et encore de nos jours, il y a des atrocités.
Je ne suis pas en période lecture et j'ai déjà noté le titre d'un livre (702 pages !) pour mon prochain achat. Ce roman doit être difficile à lire.
Bonne soirée
Bises

6. seringa  le 05-03-2016 à 16:28:59  (site)

Re coucou Christine,
En fait les com' qui se sont envolés, je les passais à partir de FB, apparemment, ça coince !!!
Sommes allés marcher à Valbonne: on attendait la pluie annoncée, rien du tout... c'était très humide sous les arbres,et les chemins très boueux, mais l'air pur nous a fait un bien fou ! Et on a vu des violettes en pagaille !!!
BIZZZ. Seringa.

7. farfadet  le 06-03-2016 à 14:47:32  (site)

bonjour Christine

que de douleur dans le monde
ici on profite du soleil est mistral
on va pas se plaindre
bonne semaine qui arrive pour toi
moi petit souci avec dartybox
qui ferme ,manger par bouygue
est nous les clients on a rien a dire
bisous a plus

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article