en chemin

voyages, lectures, nature

le 29-06-2012 16:21

Arrachez les bourgeons Tirez sur les enfants, de Kenzaburô Oé

       Ce long titre, Arrachez les bourgeons, Tirez sur les enfants, est un titre terrible pour ce roman  paru en 1958.

Encerclés par des villageois qui gardaient le silence, saisissant fermement les armes, nous sommes descendus par un chemin étroit qui traversait la forêt sombre et humide. Montant du fond de la forêt, des craquements d'écorces gelées, le discret bruissement des petits animaux en fuite, le chant strident des oiseaux et leur soudain froissement d'ailes nous assaillaient et nous ont cloués au sol à plusieurs reprises. La nuit, la forêt était une mer agitée dans le calme.

       Pendant la Seconde Guerre mondiale, des adolescents d'une maison de correction japonaise sont envoyés dans un village vite déserté par ses habitants car une épidémie de peste sévit. Ils sont victimes de la cruauté des adultes:

- Ecoute, un gars comme toi, il vaut mieux l'étrangler quand il n'est encore qu'un enfant. Les minables, il vaut mieux les égorger au berceau. On est des paysans, nous: on arrache les mauvais bourgeons dès le début.

       Pourtant en faisant l'expérience de la peur, ils font aussi celle  de l'amitié, de la solidarité, ce qui évoque confusément pour moi un roman lu il y a très longtemps: Sa Majesté des mouches de William Golding paru en 1954 - et ce n'est peut-être pas un hasard si ces deux romans parlent de la cruauté des hommes et de la civilisation à la même époque. Le récit de Kenzaburô , fait par l'un des enfants, est sans concession,  bouleversant.

Personne ne répondait. Les oiseaux et les bêtes étaient également silencieux dans la forêt derrière moi. Ils se tapissaient à l'ombre des arbres et des plantes, épouvantés par le pressentiment funeste d'un désastre qui allait frapper le village, et prêtaient l'oreille aux cris d'un enfant d'homme. Mes cris étaient aspirés par les oreilles sans fond de ces bêtes silencieuses sans jamais parvenir à mon frère en fuite. Hé, hé, reviens, hé, ne va nulle part, hé!

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. wolfe  le 29-06-2012 à 17:03:49  (site)

Bonsoir!
Comme tu le dis, terrible!!
Bisous

2. seringa  le 30-06-2012 à 07:38:08  (site)

Mon Dieu, mais quelle horreur!je n'arrive plus à lire ce genre de livre...
J'ai rencontré une Japonaise charmante hier soir à la fiesta.(vivant à Barcelone, mariée à un espagnol):on a papoté un moment ,en français, anglais, espagnol:il y avait du "beau monde " puisque tous les collaborateurs étrangers de l'entreprise étaient invités.Un truc grandiose!J'ai pu parler de mon amie qui partait au Japon.Bonne journée.Bise.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 28-06-2012 22:31

Rando-poche, 22 juin 2012

Une rando libre, une rando-livre, une rando-poche, avec un livre, un livre de poche, un livre dans la poche du sac à dos, dont on parle, que l’on se prête…

       Joe est en train de lire une biographie très intéressante: Denis Diderot, le génie débraillé  de Sophie Chauveau. Le philosophe y est présenté comme une sorte de Gargantua, capable de tout comprendre, quelqu'un de sympathique, généreux.

       Françoise ,déçue par le dernier tome de 1Q84, de Murakami, préfère conseiller Terre des oublis de Duong Thu Huong. Un soldat revient au village alors qu'on le croyait mort. Sa femme s'est remariée entre temps. L'auteur s'intéresse aux trois personnages tout en décrivant  le Vietnam des années 1970-80. Elle donne une image terrible de la guerre.

       Pour Gisèle, Les Heures silencieuses est un petit bijou. Gaelle Josse, dont c'est le premier roman,  raconte, sous la forme d'un journal intime, l'histoire d'une femme qui figure sur le tableau de De Witte: Intérieur avec une femme jouant de l'épinette. Ce petit livre en dit beaucoup sur l'héroïne, sa famille, son passé, ses déceptions...

       Quant à moi, j'ai apporté Le Grand Coeur, de Jean-Christophe Ruffin: une petite leçon d'histoire et un moment de lecture agréable. 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
le 28-06-2012 22:08

Rando-poche à Corbès

Cette randonnée fait 9 km, juste ce qu'il faut le matin pour arriver avant la grosse chaleur. Elle ne présente pas de difficultés: balisage jaune.

De Corbès nous remontons vers le nord-ouest en passant par... 

 

 

 

 

 

 

 

 

...pour arriver à la grotte de Valaurie. Le chemin domine ensuite tour à tour le Gardon de Mialet et le Gardon de Saint Jean et les vues sont magnifiques.

Avant de repartir vers le sud par le serre Manteau, nous croisons un  vieux châtaignier creux, danseur au drôle de regard:

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Françoise, Joe, Gisèle et... Tina!

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 28-06-2012 à 20:19:10  (site)

bonsoir Christine,,
tu es une grande randonneuse ma jolie. Vous faites bien de marcher le matin. Nous avons eu un temps orageux aujourd'hui et il a plu.
Bonne fin de semaine et gros bisou

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 19-06-2012 21:24

Andajac (2ème)

Nous avions fait la reconnaissance de cette randonnée avec un grand soleil (cf. sur le blog: Andajac 22-10-11). Aujourd'hui il faisait fort chaud sous un ciel orageux. Voici quelques nouvelles photos toutefois.

Le feu d'artifice des châtaigniers en fleurs:

Les ruines de La Carrière, qui laisse deviner qu'existait là un superbe mas:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et les premières digitales pourpres de l'année au bord du chemin...

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. papy_daniel  le 19-06-2012 à 19:44:12  (site)

Tres belles photos d'anciennes batisses et tres belle digitale chez nous en bretagne elles sont aussi en fleurs le long des routes

A+Daniel

2. lafianceedusoleil  le 19-06-2012 à 19:46:47  (site)

bonsoir ma petite Christine,
encore de magnifiques photos de ta randonnée. Je n'ai jamais vu de châtaigniers en fleurs. Cela doit être superbe. Les ruines sont belles.
Merci ma petite Christine pour cette belle promenade comme si nous y étions.
Bonne soirée ma belle.
Je t'embrasse

smiley_id2027591smiley_id2027591smiley_id2027591smiley_id2027591

3. lafianceedusoleil  le 19-06-2012 à 19:48:32  (site)

coucou ma belle,
nous nous sommes croisés.
Ne cherche pas à comprendre, c'est bizarre.
Bisouxxx

4. seringa  le 20-06-2012 à 03:26:42  (site)

Tu as la chance de connaître le nom des fleurs...Très belles photos , et merci pour ton "clin d'oeil" sur mon Rosier.On peut dire qu'il aime la vie !!!Bonne journée .
Bisou.

5. jakin  le 20-06-2012 à 14:35:09  (site)

Les Fééries du pont du Gard étaient magistrales....je vais y retourner l'année prochaine....Bonne fin de soirée.....
Jakin, smiley_id210602

6. wolfe  le 20-06-2012 à 16:38:09  (site)

Bonsoir!
les photos son magnifiques!!!
Oui j'aime beaucoup de choses différentes!
Bisous

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 16-06-2012 22:22

Octon

Disposant de peu de temps, c'est une randonnée de 6km que j'ai faite ce ce matin. Au départ du village d'Octon (parking à l'entrée pour les visiteurs),il faut suivre le balisage jaune:

On monte en profitant de la vue sur le lac du Salagou:

 

On atteint enfin les ruines du château de Lauzières

 

Ces imposantes ruines rappellent que le pouvoir féodal était en ces lieux détenu par la puissante famille des Lauzières, qui asseyait sa domination sur la plaine du Salagou. Lauzières vient du mot Yeuses signifiant "terre plantée de chênes verts ». Elle donna son nom et ses armes à l’une des plus anciennes maisons du Languedoc.  

 Là se trouve une intersection: on quitte le chemin balisé pour prendre celui de droite et marcher entre fleurs et papillons sur une terre rouge, riche en oxyde de fer...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la croix,

on retrouve le chemin balisé que l'on emprunte par la gauche pour redescendre au château puis au village .

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 16-06-2012 à 20:38:39  (site)

bonsoir Christine,
que de beaux paysages, tu nous montres, merci ma belle.
Les photos sont splendides.
Nous avons eu de la pluie presque toute la journée.
Tu es une grande randonneuse; Ça te permet de découvrir de beaux sites.
Bonne soirée Christine et bon dimanche
je t'embrasse

2. wolfe  le 18-06-2012 à 10:38:08  (site)

Bonjour!
Ca me plairait d'aller faire de la randonnée, mais avec le boulot j'ai pas vraiment le temps...

3. jakin  le 19-06-2012 à 15:05:21  (site)

Et Oui ! et comme je n'avais pas ton adresse, j'ai du dormir à Remoulin ? Passe une bonne fin de soirée.....
Jakin, smiley_id210602

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article